Frissons d'enfance

Nous étions fin des années 70. Une époque où je trippais sur "Tragedy" des Bee Gees ou le phaser dans "Heart of Glass" de Blondie, une époque où mon petit coeur battait fort à la vue des Drôles de Dames (Charlie's Angels), où j'arborais un badge (c'était avant les pin's) avec Olivia Newton-John dans "Grease" - que j'avais fait moi-même à partir d'une photo découpée dans Télé-Poche; ouais, j'ai toujours été bricoleur.
Époque bénie d'une fin d'enfance somme toute heureuse, mes années collège.

A cette époque, la télé n'avait que 2 chaînes, TF1 et Antenne 2 (enfin presque trois: FR3 émettait de 19h00 à minuit).

Mais je conserve également souvenir de quelques frissons de peur engendrés par des films marquants. En 1979, TF1 diffusa à une heure de grande écoute, un dimanche à 18h00, le film "Le Triangle du Diable" (Satan's Triangle). Ambiance glauque, huit clos dans un petit bateau où un sauveteur ne trouve que des cadavres (dont l'un "flotte" bizarrement dans l'air) et une seule rescapée. Le sauveteur doit passer le nuit avec la jeune femme et reconstitue avec nous le fil des évènements. Cauchemars assurés !

Je me souviens également d'un autre film marquant : "Le Pont de Cassandra" (The Cassandra Crossing). Il s'agit ici d'un train dans lequel se réfugient des terroristes suédois infestés par le virus de la peste. Le train devait se rendre à Stockolm, mais il est dérouté vers une voie désaffectée en Pologne. On empêche alors les arrêts dans les villes habitée. Lors d'une escale dans une petite gare abandonnée, les passagers doivent rester à bord pendant que des ouvriers scelles les fenêtres. Puis le train reprend son chemin vers un pont dont on sait d'avance qu'il cèdera à son passage...

Une chose: si vous avez vu comme moi ces films marquants, n'essayez pas de les revoir maintenant. La magie n'opère plus...

https://en.wikipedia.org/wiki/Satan%27s_Triangle
https://en.wikipedia.org/wiki/The_Cassandra_Crossing

Comments

Popular Posts